Le Canada de retour en Algarve en 2016

Cette nouvelle n’a pas été confirmée par Soccer Canada, mais Foot d’Elles a confirmé que la Coupe d’Algarve sera différente en 2016. Il fallait s’y attendre avec 5 sélections présentes en 2015 qui devaient faire l’impasse sur ce tournoi en raison des qualifications olympiques en Europe et en Asie. Ce n’est pas surprenant de voir l’absence de la Norvège, de la Suisse, de la Suède, du Japon ainsi que de la  Chine, car ces sélections ont leur tournoi qualificatif en même temps. Cependant, les États-Unis ont décidé de créer leur propre tournoi en invitant la France et l’Allemagne ainsi que l’Angleterre toujours selon Foot d’Elles. Les trois premières sélections ont participé l’an passé au tournoi annuel portugais, tandis que les Three Lionesses continuaient à jouer à Chypre en battant d’ailleurs le Canada en finale l’an passé.

Donc, la fédération portugaise, hôte de ce tournoi doit inviter de nouvelles sélections pour compléter ses cousins brésiliens, le Danemark ainsi que l’Islande. Le Canada a été une des équipes invitées tout comme la Nouvelle-Zélande, la Russie et la Belgique. Ce sera la première fois que le Canada participera à ce tournoi depuis 2003, lorsqu’elles ont terminées au septième rang.  C’est d’ailleurs à ce tournoi où Christine Sinclair a obtenu sa première sélection ainsi que son premier but à l’âge de 16 ans.

La Coupe de Chypre  sera également handicapée en raison des départs de l’Angleterre, la Belgique et du Canada pour leurs nouveaux tournois respectifs ainsi que les absences de l’Australie, de la Corée du Sud et des Pays-Bas qui essaieront d’obtenir leur billet pour Rio au même moment. Cependant, ce tournoi devrait avoir lieu, mais il serait probable de voir le tournoi cypriote prendre un régime minceur pour 2016 comme l’a fait son équivalent portugais.

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Ayant attendu Hoilett

On a vu l’annonce en grande pompe de Soccer Canada sur l’arrivée de Junior Hoilett dans  la sélection canadienne. Hoilett avait amorcé sa carrière en Premier League en 2009. Il pouvait jouer pour le Canada, le pays où il est né comme a fait son frère Jaineil ou la Jamaïque. Ça lui a pris 6 ans pour se décider pour représenter les Rouges au lieu des Reggae Boyz. Il y a ce temps, cependant, il y a aussi des possibilités.

En 2009, Hoilett était un joueur prometteur à Blackburn et les supporters canadiens espèrent qu’il se joigne à la sélection, parce que c’est un joueur de couloir, une position où les Canadiens ne sont pas reconnus. À cette époque, le Canada cherchait un joueur qui pouvait le mieux remplacer Tomasz Radzinski. Josh Simpson et Will Johnson occupaient les couloirs canadiens. Le premier était un naturel pour la position. Cependant le second était un milieu axial dans son club et ne faisait que dépanner avant de prendre la place de Patrice Bernier dans le onze canadien à sa position plus naturelle, permettant à Tosaint Ricketts, Simeon Jackson et autres Nik Ledgerwood d’occuper le couloir droit. Juste avant les qualifications pour la Coupe du Monde 2014, Simpson se casse la jambe dans un match des Young Boys et ne jouera plus un match compétitif. Lors de ces moments, Hoilett aurait pu être le baume sur la plaie laissée grande ouverte après la retraite de Radzinki et la blessure de Simpson. Cependant, il n’est pas arrivé. Les gens ont commencé à oublié que ce nom arriverait dans la sélection, excepté possiblement une personne de Saskatoon qui a créé en 2011 sur le forum des Voyageurs un article intitulé « The Importance of Junior Hoilett ». Le sujet a déjà accumulé 68 pages de commentaires, dont plus de 1680 réponses, ce qui est un record pour un sujet qui n’a pas rapport avec la liste des Canadiens œuvrant à l’étranger qui suit tous les joueurs canadiens évoluant dans une ligue de Malte à la Nouvelle-Zélande en passant par Trinité et Tobago. Bref, l’importance de Junior Hoilett, c’était plus une affaire triste où certains fans croyaient encore à son arrivée: certains espéraient qu’il arrive et d’autres espèrent qu’on arrête de penser à ce joueur. Et même maintenant, les gens qui n’en voulaient pas en veulent encore moins et d’autres jubilent.

Maintenant qu’il a fait son choix, Hoilett doit quand même prouver à son entraîneur, à ses nouveaux coéquipiers et à ses supporters qu’il va prouver qu’l en valait la peine, car les fans de Queen Park Rangers n’aiment pas son jeu depuis la dernière saison. Il a préparé le but de Bobby Zamora qui a ramené QPR en Premier League, mais n’a rien cassé dans le championnat anglais l’an passé. J’admets moi-même qu’il devra faire plus qu’un Wandrille Lefèvre pour convaincre les gens en raison de l’attente. Cependant, l’arrivée d’Hoilett pourrait amener des joueurs qui hésitent à choisir le Canada. Que ça soit Lucas Cavallini, qui a décidé de ne plus jouer pour le Canada après la dégelée infligée au Canada par les Catrachos. On peut parler également de Steven Vittoria, ex-international jeunesse du Portugal qui joue pour l’Union de Philadephie. Il y en a d’autres, mais ces 2 joueurs sont probablement les deux qui sont les plus connus. On a vu des joueurs ayant le choix décider de s’aligner pour le Canada récemment. On peut penser à Tesho Akindele, arrivé dans le groupe cette année, et à Fraser Aird qui devrait être dans le groupe canadien dans le stage qui s’achèvre avec un match contre le Ghana. Hoilett représente possiblement la double nationalité qui choisit.

Bref, il faut attendre et voir ce qu’Hoilett fera et on ne doit pas le considérer comme un partant aujourd’hui. Il doit se prouver à tout le monde et surtout à ses coéquipiers pour indiquer qu’il est là pour la gloire. Cependant, cette arrivée pourrait faire basculer le calibre de joueurs ayant la double nationalité de représenter le rouge canadien, une fierté qui existait chez les joueurs qui continuant d’accepter l’appel fois après fois, mais pas nécessairement pour tous les joueurs ayant le choix.

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Joueur canadien de l’année: Des idées?

C’est la fin de l’année 2013, et il faut donner des prix à des joueurs canadiens de l’année. Je vais commencer avec le côté masculin. Il n’y a pas grand chose à parler sur cette équipe, qui n’a pas gagné un seul match cette année. La dernière fois que c’est arrivé, c’était en 1994. Cependant, lors de cette année de Coupe du Monde chez leurs voisins du Sud, ils ont affronté 5 équipes qui se sont qualifiées pour la Coupe du Monde, incluant les champions du monde ce 1990, l’Allemagne ainsi que les futurs champions brésiliens. Les Rouges ont affronté également l’Espagne, les Pays-Bas ainsi que le Maroc. 2013 a été un échec pour cette équipe nationale en terme de victoire. Le trio à trois têtes de Colin Miller, Tony Fonseca et Benito Floro a donné des opportunités à plusieurs jeunes joueurs qui n’auraient pas nécessairement joué des matchs amicaux. Ce sera à voir si cette stratégie obtiendra des fleurs lors des qualifications de la Coupe du Monde qui commenceront vers la fin 2015.

Selon l’Association Canadienne de soccer, le joueur canadien de l’année doit s’être illustré pour son club et son équipe nationale. La conjonction de coordination est intéressante, car ça voudrait dire qu’on ne pourrait voter pour un Patrice Bernier, Lucas Cavallini, Rob Friend ou Olivier Occéan pour ne nommer que des exemples d’internationaux canadiens qui n’ont pas été à un seul camp de cette équipe. Pour cet exercice, je ne mettrai pas ces noms dans la liste.

Bref, regardons les joueurs que je sélectionnerais.

1) Atiba Hutchinson (PSV-Besiktas)

Muté en défense latérale plus souvent qu’à son tour, le numéro 13 a vu le championnat et la coupe néerlandais échapper à son club d’Eindhoven et est allé jouer en Turquie pour le club stambouliote de Besiktas. Le club noir et blanc est en ce moment au 3e rang de la Süperlig. Hutchinson mérite son vote parce que a) Il n’y aucun joueur canadien qui joue à un niveau aussi élevé. Il n’a joué que 3 matchs cette année en sélection nationale. Cependant, l’absence d’Hutchinson s’est fait sentir lors de la Gold Cup et des matchs sous Floro.

2) Will Johnson (Timbers de Portland)

C’est difficile de ne pas penser à Will Johnson. Après être arrivé à Portland durant la saison morte de la MLS, il a été nommé capitaine de son club par Caleb Porter. Johnson a marqué autant de buts cette saison pour les Timbers avec 9 buts que dans les 4 saisons et demie précédentes avec le Real Salt Lake. Il n’est pas aussi important que Darlington Nagbe ou Diego Valeri, certes. Cependant, le club orégonais a terminé premier dans l’association de l’Ouest de la MLS et s’est rendu en finale d’association avant de se faire sortir par son ancien club utahien. Johnson avait été nommé captaine de l’équipe nationale par Colin Miller juste avant la Gold Cup. Cependant, une maladie ne lui a permis de porter le brassard pendant qu’une seule période contre la Martinique. Ce fut son seul match international avec l’équipe sénior. Johnson mérite son vote pour sa constance à Portland où il fut un cadre. Peu de joueurs canadiens ont eu un constance aussi digne avec un club qui a eu atant de succès.

3) Kenny Stamatopoulos

J’ai cherché longtemps pour le troisième vote.  Si Patrice Bernier était éligible, il aurait mon vote. Il n’y a pas beaucoup de réguliers dans l’équipe nationale à leur club.  Je pensais aux gardien Milan Borjan, qui a mené son équipe en demi-finale de Coupe de Turquie et a même été nommé joueur des fans de Sivasspor. Cependant, il a perdu son poste de numéro 1 après 4 matchs cette année. Marcel de Jong n’a pas joué assez régulièrement selon moi et est trop souvent décevant en équipe nationale pour un joueur de Bundesliga. Il n’a pas joué assez souvent à mon goût en Bundesliga également. L’autre nom est celui de Russell Teibert. Celui que Benjamin Massey surnomme le Jésus du soccer canadien a marqué 2 buts et a ajouté 9 passes pour les Whitecaps. Cependant, il a perdu son poste de partant vers la fin de la saison. David Edgar a été solide contre l’Australie en tant que milieu défensif, mais ce serait difficile de voter pour un joueur parce qu’il a bien joué durant un match. Marcus Haber a quand même dominé le Canada dans la colonnes de buts avec une infinité de fois plus de buts que ses coéquipiers, mais il n’est pas un régulier à Stevenage et maintenant Notts County. Dwayne de Rosario a eu une excellente saison si on ne se fiait uniquement à la US Open Cup. Cependant, sa production en MLS était décevante et il se cherche un club maintenant.

J’ai donc décidé de choisir pour l’autre Canadien qui a réussi cette saison à être un partant régulier pour une équipe qui s’est qualifiée en Europe en 2013. Kenny Stamatopoulos a su prendre la place d’Ivan Turina après la blessure et la mort tragique du gardien croate. Le club d’AIK a terminé second en Allsvenskan cette année. Il a quand même disputé 26 des 30 matchs cette saison. J’ai argumenté qu’il méritait sa sélection amplement contre la Slovénie. Et c’est pour cela. Il était l’un des deux gardiens canadien numéro 1 dans un club. L’autre est un Lucas Menz, qui joue en quatrième division allemande.

Certaines personnes pourraient penser à ne pas voter en raison de cette pitre année du côté du soccer canadien masculin. Il n’y a pas eu de joueur qui s’est démarqué en sélection nationale et donc la forme en club pourrait faire la différence. Les 3 joueurs que j’ai sélectionnés ont joué un total de 8 matchs en équipe nationale. Dans une année de transition comme celle-là, ce n’est pas surprenant. Cependant, je serais étonné que Stamatopoulos obtienne un vote dans le futur. C’est plus un constat de l’échec de la sélection nationale cette année qu’un hommage au gardien. Nous verrons ce que le futur réservera pour la troupe de Benito Floro. Je pense également que ce sera plus facile de voter lors de la prochaine année, car certains joueurs deviendront très utiles pour Floro. 2013 était une année perdue avec l’effondrement hondurien et la recherche d’un nouveau stratège. Il faudra voir si certains joueurs qui n’auraient pas eu l’opportunité de jouer en équipe nationale avant vont profiter de leur sélection en équipe nationale et profiter de cette expérience pour améliorer leur statut en équipe nationale. Le problème du Canada a été un de profondeur depuis plusieurs années. Ce sera intéressant de voir ce que 2014 apportera aux Rouges.

Publié dans Équipe masculine senior, Soccer canadien | Tagué , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Milan Borjan a perdu son emploi… à cause d’un attaquant?

Je me demandais pourquoi Milan Borjan était passé de gardien numéro 1 du club de Sivasspor à être omis de l’alignement de match de son club en 1 semaine. Il n’était pas blessé. Il a été voté par des supporters joueur de l’année. Alors, pourquoi cette décente aux enfers? C’est simple, il est victime d’un quota.

Sivasspor possède plusieurs joueurs étrangers, comme presque n’importe quel club professionnel au monde qui ne se nomme pas Athletic Bilbao ou CD Chivas Guadalajara. En Turquie, il y a une règle sur les joueurs étrangers: on ne peut qu’en signer 10 et un maximum de 6 peuvent être sur la même feuille de match.

La possession de nationalité turque peut faire la différence entre jouer et d’être dans une rotation. Par exemple, le milieu belge, Kadir Bezmezci possède maintenant la nationalité turque. Ça fait déjà 6 ans qu’il roule sa bosse dans le pays de Mustapha Kemal. Un peu de recherche indique que cela prend 5 ans en Turquie pour devenir citoyen, et son nom à consonne turque indique qu’il avait possiblement sa nationalité avant de s’installer en Turquie.

Regardons plus attentivement les étrangers par match. J’ai analysé les 10 matchs en ligue turque. La journée où le gardien canadien a perdu son poste, c’était contre Kasimpaşa, lors de la 5e journée. Borjan avait certes de mauvaises performances, mais il n’était pas sur le banc, parce que l’international algérien Rafik Djebbour est arrivé en prêt d’Olympiakos. Depuis ce temps, le gardien d’origine serbe n’a joué que les matchs de coupe depuis ce temps. Un gardien ou un défenseur étranger ne traîne pas sur le banc en Turquie. On préfère utiliser des joueurs d’avant, car on sait qu’ils vont faire une apparition une fois sorti du banc.

Borjan semble être dans les mauvaises grâces de l’ex latéral gauche Roberto Carlos et son temps de jeu en souffre. Cependant, son successeur dans les buts, Korcan Celikay est invaincu en 5 matchs avec notamment 4 victoires. Sivasspor est maintenant au 3e rang devant Galatasaray et le club de Besiktas d’Atiba Hutchinson. Ce sera difficile pour lui de regagner son poste et il pourrait être intéressé à regarder dans un autre club en janvier, soit en prêt, soit en transfert. Ce n’est pas un scénario inconnu de Borjan. Après tout, il est parti joué au FC Vaslui en Roumanie il y a 2 ans pour la même raison. Fera-t-il la même chose ou attendra-t-il un faut pas d’un joueur étranger ou de performance moyenne de Celikay?

Publié dans Équipe masculine senior | Tagué , , , | Laisser un commentaire

Avant-match: Canada (F) -Corée du Sud

Match: Canada- République de Corée (du Sud)
Où:  Commonwealth Stadium, Edmonton, Alberta
Quand: 30 octobre 2013 à 9 heures, heure avancée de l’Est (7 heures pour les gens des Rocheuses)
Télévision: Sur Sportsnet One en direct

En 2013, le Canada a expérimenté beaucoup lors des sélections d’équipes senior. On peut parler des résultats extrêmement décevant du côté des hommes qui pourraient se retrouver sans victoire en 2013 et avec un seul but. Du côté des femmes, on a pu remarqué beaucoup d’essais surtout lors de la Coupe des 4 nations chinoises. John Herdman ne se concentrait pas des résultats immédiats, mais plutôt sur le fait d’avoir la meilleure équipe possibles pour la Coupe du Monde féminine qui sera disputé au Canada en 2015. Le Gros Rouge a remporté 4 matchs en 11 apparitions cette année et a perdu un match de plus qu’il en a gagné. 2 des 5 défaites étaient contre les 2 meilleures équipes au monde, soit les États-Unis et l’Allemagne. Cependant, les 3 autres étaient contre des équipes qui ont un classement moins élevé que le Canada. En effet, l’équipe a perdu 2 fois contre les Anglaises et une autre fois contre la Corée du Sud. Justement, ce sont ces mêmes femmes du Taegeuk que le Canada affronte à Edmonton.

Ce match  remporté par les Sud-Coréennes était contre une équipe canadienne remplie de jeunes joueuses qui ont joué l’année précédente des Coupe du Monde des moins de 17 et 20 ans. Le Canada a perdu 3-1 dans le tournoi des 4 nations disputé en Chine. Dans l’alignement partant canadien de cette journée-là, 7 joueuses ont reçu à nouveau l’appel de John Herdman et seulement 2 des 6 substituts sont encore dans la formation canadienne. Il ne faut pas oublier que la vedette de l’équipe Christine Sinclair purgeait le deuxième de ses 4 matchs de suspension. Du côté canadien, le but fut marqué par Nichelle Prince, naturellement absente comme toutes les joueuses universitaires dans cette sélection.

John Herdman a fait appel à 18 joueuses. De ce lot, 13 sont des joueuses salariées par l’Association Canadienne de Soccer pour jouer dans la National Women’s Soccer League. Les 3 joueuses qui avaient un salaire payé par l’ACS pour jouer dans la NWSL et qui n’ont pas reçu d’appel sont Melanie Booth, Bryanna McCarthy ainsi que Jodi-Ann Robinson. John Herdman a lui même avoué que Jonelle Filigno et Melissa Tancredi, toutes deux absentes pour des raisons scolaires, sont des favorites pour devenir des joueuses allouées à la NWSL, comme ce gazouilli de Daniel Squizzato l’indique. À moins que le Canada augmente son nombre de joueuses allouées à la NWSL, il faudra remercier certaines joueuses et le trio mentionné plus haut, qui n’a pas eu beaucoup de temps de jeu pour leur club cette année sont en danger évident.

Également, le duo défensif de KIF Orebrö a été rappelé en renfort. Marie-Eve Nault en est à son premier rappel cette année. Stephanie Labbé a vu du banc Erin McLeod garder les buts contre Allemagne. Britanny Timko revient de loin après avoir participé à la Coupe de Chypre. Tandis que la Montarvilloise Mélissa Busque continue de gagner du gallon dans la liste des joueuses d’avant.

La surprise de cette sélection est sans l’ombre d’un doute la jeune défenseure latérale Sura Yekka. Au lieu de tenter d’aider son pays à se qualifier pour la Coupe du Monde des moins de 17 ans, l’athlète de 16 ans se concentrera à jouer avec l’équipe senior de son pays. C’est rare au Canada de laisser une joueuse de l’équipe de jeunesse par qu’elle mérite de jouer avec le nec plus ultra lorsqu’on parle de sélection canadienne.

 

La sélection via l’ACS
G- 1 Erin McLeod | USA / Chicago Red Stars
D- 2 Emily Zurrer | USA / Seattle Reign FC
D- 3 Sura Yekka | CAN / Brams United
D- 4 Carmelina Moscato | USA / Seattle Reign FC
D- 5 Robyn Gayle | USA / Washington Spirit
M- 6 Kaylyn Kyle | USA / Boston Breakers
D- 7 Rhian Wilkinson | USA / Boston Breakers
M- 8 Diana Matheson | USA / Washington Spirit
A- 9 Mélissa Busque | sans club
D- 10 Lauren Sesselmann | USA / FC Kansas City
M- 11 Desiree Scott | USA / FC Kansas City
A- 12 Christine Sinclair | USA / Portland Thorns FC
M- 13 Sophie Schmidt | USA / Sky Blue FC
A- 16 Adriana Leon | USA / Chicago Red Stars
M- 17 Brittany Timko | sans club
D- 20 Marie-Eve Nault | SWE / KIF Örebro DFF
G- 21 Stephanie Labbé | SWE / KIF Örebro DFF
G- 33 Karina LeBlanc | USA / Portland Thorns FC

Le XI partant de Fred  (3-5-2)

Sinclair Leon
Nault Schmidt Scott Matheson Wilkinson
Sesselmann  Moscato Kyle
McLeod

John Herdman est allé avec une défensive à 3 contre les Américaines et ce n’était pas parfait, mais ça a fait le boulot pendant une bonne partie du match. Une chose que je sais sur le poste défenseure centrale, c’est que Kaylyn Kyle a été préférée à Emily Zurrer à Seattle. Il n’est donc pas idiot que Herdman essaie de mettre la fierté de la Saskatchewan derrière, position considérée plus vulnérable par l’équipe nationale et j’aimerais voir ce qu’elle pourrait faire dans cette équipe là.  Sesselmann a fait du bon boulot à Kansas City en défense centrale. Il reste comme options sur le banc Zurrer, Gayle, Yekka, Timko et Busque. McLeod ne jouera que la première mi-temps selon moi. Ce serait un bon moment pour donner du temps de jeu à une autre athlète locale en Stephanie Labbé.

Publié dans Équipe féminine senior, Soccer canadien | Tagué , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

20 ans après: Canucks contre Aussies

Où: Craven Cottage: Londres
Quand: 15 octobre 2013 3:00 heure avancée de l’Est
Diffusion: Sur http://www.sportsnet.ca/
Rediffusion TV: Sportsnet 360 à minuit le 15 octobre (Ou possiblement après le baseball)
Commentateur: Nigel Reed

Il y a 20 ans, le Canada, deuxième équipe au qualifications de la CONCACAF, affrontait l’Australie, première équipe de l’OFC pour savoir qui aura le droit d’affronter l’Argentine pour l’ultime place de la Coupe du Monde de 1994. Après 2 matchs aller-retour qui ont terminé 2-1 pour l’équipe à domicile, une séance de tir aux buts a permis au Socceroos de remporter ce duel. 20 ans plus tard, les 2 programmes s’affrontent pour la première fois depuis ce temps.

Il est difficile de ne pas comparer les pays, 2 grands pays, avec une faible densité de population, dans un sport qui est loin derrières les sports nationaux que sont le hockey et le football australien. Cependant, l’Australie participera l’été prochain à sa troisième coupe du monde consécutive. Pendant ce temps, le Canada, n’a atteint la phase finale de qualification de la CONCACAF à une seule reprise.

Parlons maintenant du match. L’Australie vient de recevoir deux déculottées de 6-0 contre le Brésil et la France respectivement. Le sélectionneur Holger Osieck, celui qui a mené le Canada à la Gold Cup en 2000, a été remercié quelques heures après le match. Aurelio Vidmar, qui a marqué un des penaltys contre le Canada il y a 20 ans, sera en charge des Socceroos pour ce match. Les vétérans Tim Cahill, Lucas Neill et Mark Bresciano répondent encore présent, tout comme Robbie Kruse du Bayern Leverkusen.

Du côté canadien, un blessé de taille manquera le match. Effectivement, Atiba Hutchinson est retourné à Besiktas après une blessure mineure. Ça rend le Canada avec peu de solutions en milieu axial.

Un seul joueur est nouveau des matchs contre la Mauritanie: c’est le défenseur central Daniel Stanese, qui évolue avec la deuxième équipe du FC Augsbourg. Stanese n’a que 19 ans et est également éligible pour l’équipe U-23, une autre équipe qui est sous la juridiction de Benito Floro.

La sélection: via Canada Soccer

1 G – Lars Hirschfeld | NOR / Vålerenga Fotball
2 D/M – Nik Ledgerwood | SWE / Hammarby Fotboll
3 D – Ashtone Morgan | CAN / Toronto FC
D– Daniel Stanese | GER / FC Augsburg II
5 D – David Edgar | ENG / Burnley FC
6 M – Julian de Guzman | GRE / Skoda Xanthi
7 A – Iain Hume | ENG / Preston North End
8 M – Kyle Bekker | CAN / Toronto FC
9 A – Tosaint Ricketts | TUR / Bucaspor
10 A – Simeon Jackson | GER / Eintracht Braunschweig
11 M/A – Russell Teibert | CAN / Vancouver Whitecaps FC
12 D – Adam Straith | GER / Wehen Wiesbaden
14 M/A – Dwayne De Rosario | USA / D.C. United
15 D – Doneil Henry | CAN / Toronto FC
16 M – Jonathan Osorio | CAN / Toronto FC
17 D – Marcel de Jong | GER / FC Augsburg
18 G – Milan Borjan | TUR / Sivasspor
19 M/A – Stefan Cebara |  sans club
20 M – Samuel Piette | GER / Fortuna Düsseldorf II
21 A– Marcus Haber | ENG / Notts County

 

Puisqu’il y a un nouvel entraîneur, il faut que je change la soupe pour un autre mot: le sentiment. Bien que la principale référence de blague de Benito Floro ait une connotation sexuelle, on est quand même sur un site familial. J’ai pris celle d’une entrevue de Benito Floro avec James Sharman de Sportsnet, où le sélectionneur disait que jouer pour l’équipe nationale, c’est un sentiment. Le sentiment sera ma prédiction du XI de départ de demain. 

Le sentiment (Formation: 4-4-2)

Jackson de Rosario
Ricketts de Guzman Osorio Teibert
de Jong Edgar Straith Ledgerwood
Hirschfeld

Je vais me mouiller et prédire un match nul de 1-1 entre les 2 équipes.

Publié dans Équipe masculine senior, Soccer canadien | Tagué , , , | Laisser un commentaire

Les Rouges autour du monde (4 au 7 octobre)

À tout buteur, tout honneur. Nous allons commencer par les joueurs qui ont fait secouer les cordages des buts adverses cette semaine.

Olivier Occéan a bien fait dans une victoire de 0-3 du 1. FC Kaiserslautern sur le terrain de l’Arminia Bielefeld. Il a marqué un but de la tête après que la frappe de Mohammadou Idrissou et a également servi une talonnade qui a mené au deuxième but des Rote Teufel, marqué par Idrissou cette fois-ci. Le Brossardois a joué 64 minutes seulement avant de laisser sa place avec une avance de 2 buts.

Un autre buteur cette semaine est Marcus Haber, qui n’a certes pas joué beaucoup. Il est entré au jeu lors de la 73e minute. Cependant, 10 minutes plus tard, il a marqué un but dans une victoire sans équivoque de 4-0 Notts County contre Crewe Alexandria.

Marcus n’est pas le seul Haber à être rentré du banc pour son club et à avoir marqué un but. Daniel Haber, aucune relation avec l’autre, n’a joué qu’une vingtaine de minute, mais il a inscrit le but gagnant quelques 4 minutes après avoir fait son entrée sur le terrain.

Étant donné que l’équipe masculine joue la semaine prochaine et commence son camp vendredi pour son match contre l’Australie, nous allons examiner les 21 joueurs sélectionnés pour les matchs de cette semaine.

En Turquie, Atiba Hutchinson continue de jouer l’entièreté du match dans une victoire de 0-1 à Ekişehirspor. Pendant ce temps, Milan Borjan est toujours non sélectionné par  Roberto Carlos à Sivasspor. Après avoir amorcé la saison comme gardien numéro 1, il a été envoyé directement dans les tribunes pour des performances au deçà des attentes de l’ancien latéral brésilien. Tosaint Ricketts a joué 69 minutes dans une victoire de 1-2 de Bucaspor contre Gaziantep BB. Il faut noter que l’ex international canadien Tam Nsaliwa a marqué les 2 buts de l’équipe victorieuse.

En Allemagne, les 2 représentants de l’unifolié en Bundesliga n’ont pas vu le terrain cette semaine. Simeon Jackson n’était pas sur le banc dans la première victoire de la saison de l’Eintracht Braunschweig de 2-0 contre Wolfsburg. Pour sa part, Marcel de Jong a vu du banc la déculottée de 4-1 que le FC Augsbourg a reçu par Schalke 04. Le défenseur Adam Straith a fait de même dans une défaite de 1-0 du SV Wehen Wiesbaden à Osnabrück. Samuel Piette et le Fortuna Düsseldorf II avaient congé cette fin de semaine. Finalement, le nouveau venu Daniel Stanese a regardé du banc une victoire de 3-0 de la seconde équipe du FC Augsbourg contre Schweinfurt.

En Angleterre, Iain Hume a joué la première mi-temps dans une défaite de 2-0 de Preston North End à Peterborough. David Edgar n’a pas joué dans une victoire de 2-1 de Burnley contre Reading, permettant aux Clarets d’être au sommet de la Championship.

En Grèce, Julian de Guzman n’a joué que la première mi-temps endiablée qui a terminée 2-2. Son équipe de Xanthi a marqué le seul but de la seconde période pour s’échapper avec la victoire. Pendant ce temps en Norvège, Lars Hirschfeld continue de céder sa place de portier à Gundmund Kongshavn dans une défaite de Vålerenga de 2-1 à Strømsgodset. Finalement, en Suède, Nik Ledgerwood a joué tout lem atch dans une victoire de 0-1 d’Hammarby à Varberg.

Finalement, du côté de la MLS, trois des 4 Canadiens sélectionnés ont joué la totalité du match: Ashtone Morgan, Doneil Henry et Jonathan Osorio. Après que DC United ait remporté l’US Open Cup, ils sont retombés sur terre avec un revers à domicile de 0-3 contre le Fire de Chicago. Dwayne de Rosario n’a joué à peine plus que la dernière demi-heure de jeu. Russell Teibert a joué les dernières 26 minutes, incluant les 3 minutes de folie où 3 buts se sont marqués dans un nul de 2-2 des Whitecaps de Vancouver contre les Timbers de Portland. Will Johnson, qui n’a pas été sélectionné dans l’ère Floro a marqué le second but pour la formation orégonaise.

Je vais également mentionner 3 membres de l’équipe féminine canadienne. Marie-Eve Nault et Stephanie Labbé ont eu la vie dure contre les meneuses du championnat suédois, LdB Malmö. Kif Orebrö a perdu 4-2 sur le terrain malmois. Finalement, la grande nouvelle sort d’Australie. Après avoir joué en Russie et plus récemment en W-League nord-américaine, Christina Julien se retrouve désormais dans une autre W-League, mais cette fois down under. Elle évoluera désormais avec la Glory de Perth.

Publié dans Équipe féminine senior, Équipe masculine senior, Les Rouges autour du monde, Uncategorized | Tagué , , , , | Laisser un commentaire